Les PC légers

Les Clients légers

NB : le terme de "PC léger" sera utilisé à la place de celui de "Client léger" utilisé dans le milieu professionnel, car le mot "PC" nous semble plus évocateur. Le terme de "client" fait référence au concept de poste de travail client d’un serveur distant contenant tout ou partie des informations et des applications utilisées en local.

Quelle différence avec un PC de bureau ?

Ce genre de matériel sera requis pour constituer tout type de Bornes car il est bon marché, insensible aux aléas du secteur, et protégé contre les virus par un filtre qui interdit d’écrire sur le « RAM disque ». Il ne comporte aucune pièce en mouvement (ni disque dur, ni ventilateur) ce qui le rend extrêmement robuste à l’usage et silencieux. Cette robustesse n’est pas une qualité marginale quand on sait le nombre de bornes qui se bloquent dans les expositions, tout simplement parce qu’on utilise des PC de bureautique qui doivent arrêtés avec précaution et alimentés avec un secteur stable.

Il est largement répandu dans les entreprises, les grandes surfaces, les hôpitaux, les stations service,...etc. Les contenus étant conservés et protégés sur le serveur, il n’y a aucun risque de corruption de l’information.

Aucune précaution n’est nécessaire pour l’alimentation des Clients légers. On peut les débrancher, les rebrancher, c’est à dire les arrêter sans précaution.

Les PC légers fonctionnent indifféremment en Windows ou en Linux.

Les Clients légers seront en général utilisés dans les bornes avec le navigateur « Open source » FireFox, car c’est le produit le plus performant du marché et conforme aux spécifications du W3C. Il est disponible sous les systèmes d’exploitation Windows et Linux pour les Clients légers. Son contexte d’exécution dans le système d’exploitation doit être invisible aux visiteurs (absence de cadre de fenêtre ou de boutons de navigation).

Les matériels du marché

Fidèle à la démarche qui consiste à offrir aux Établissements culturels des outils les plus communément répandus dans l’industrie, voici quelques références de PC légers.

Clients légers Wyse

Les PC légers Wyse ont été choisis dans plusieurs projet menés par Multicom, sous un OS Linux ou Windows sans problème particulier. Une bonne trentaine sont encore en exploitation actuellement dans des musées. Ils sont branchés sur un secteur sans précautions, coupé par une horloge ou par le personnel de salle.

Mini PC fanless Linutop

Les PC légers sous Linux présentent l’avantage de disposer d’un système d’exploitation Open Source, ouvert et robuste. De nombreuses extensions sont possibles. Le navigateur Web utilisé pour afficher les contenus multimédia reste le même, c’est à dire Firefox dont une distribution existe pour Linux. Testé avec un film vidéo, un PC léger Linutop ne présente pas de problème particulier de performances. Il est livré avec un OS Linux Ubuntu tout à fait classique.

Des Mini PC dans les murs

Il existe maintenant sur le marché des mini PC dans le volume d’un interrupteur électrique, présentant toutes les caractéristiques d’un PC d’entrée de gamme avec des entrées USB, écran et réseau Ethernet. En plus ils peuvent être alimentés dans le câble Ethernet (PoE).Mini PC mural

Quelle opportunité pour le monde de la culture ?

Cette page montre que le PC est maintenant un produit de consommation courante et très miniaturisé. Les musées ont donc maintenant la possibilité de s’affranchir de toutes les solutions de dispositifs de médiation à base d’ordinateurs personnels dédiés à la bureautique (PC et Macs). En effet ces matériels de bureautique ne supportent pas d’être arrêtés brutalement, sont sensibles aux aléas du secteur par jour d’orage, et ils ne sont pas intrinsèquement protégés contre les virus car il est possible d’écrire sur le disque. Enfin, ces machines comportent des pièces en mouvement qui sont fragiles (disques et ventilateurs).

Par opposition au PC poste de travail, avec le PC léger, c’est "zéro entretien" !